L’achat immobilier pour un étudiant : comment ça marche ?

L’idée de l’achat d’un bien immobilier en tant qu’étudiant est  idée géniale. Cependant, sa concrétisation n’a pas l’air facile, vu le statut de l’emprunteur. Pour y arriver, il existe plusieurs alternatives plus ou moins favorables. Mais quelles sont les démarches à suivre ? Voici un article qui dit comment ça marche.

Crédit immobilier pour étudiant : choisir ses parents comme garants

De façon générale, les étudiants ne disposent pas d’un revenu fixe. Même s’ils en disposaient, ce revenu ne serait pas suffisant pour qu’une banque accepte leur octroyer un prêt pour l’ achat immobilier . Alors, il leur est donné la possibilité de choisir leurs parents comme garant. Cependant, avant que cela ne marche, les parents devront également respecter un certain nombre de conditions. En effet, ils devront avoir des revenus réguliers ou avoir suffisamment d’épargne. De plus, ils devront être des clients exemplaires à la banque. Si ces conditions ne sont pas remplies, la meilleure alternative serait de se tourner vers une autre banque, autre que celle dans laquelle les parents possèdent leurs comptes.

Crédit immobilier pour étudiant : s’associer à d’autres étudiants

À défaut de trouver des garants valables, l’étudiant pourra décider de s’associer à  d’autres étudiants pour le prêt immobilier. Cela permettra d’amoindrir les frais de remboursement. Cependant, une telle solution ne fera plus du seul étudiant propriétaire, mais plutôt tout le groupe. Pour cela, l’étudiant devra choisir des personnes de confiance. Pour vite trouver les sous pour le remboursement, si le bien immobilier est un logement, les propriétaires pourront décider de louer une partie afin de se faire un peu de revenus.

Crédit immobilier pour étudiant : autres options

En dehors des deux options mentionnées ci-haut, il en existe deux autres plus ou moins intéressantes. Mais celles-là ont rapport avec les écoles et l’État.

En effet, si l’école de l’étudiant a signé des accords avec des banques, cela pourra lui faciliter la tâche pour l’obtention de son prêt immobilier. L’étudiant n’aura plus besoin de la caution parentale et ceci, à condition que la banque signe un accord avec l’État.

Par ailleurs, l’étudiant pourra bénéficier d’un prêt immobilier garanti par l’État et sans conditions financières. Mais ceci s’adresse aux étudiants n’ayant pas encore 28 ans et poursuivant leurs études dans une université française. Une telle alternative rassure les établissements bancaires. En fait, l’État se porte garant pour payer 70 % du montant dû en cas de non remboursement par l’étudiant. Mais il faut mentionner que cela n’est possible qu’avec les établissements bancaires ayant signé un accord avec l’État. De plus, les prêts ne peuvent pas excéder 15 000 euros.